Véra Eisenmann

Squelette de Mule Gallo-Romaine probable à Bram (Las Naoussos), Aude

samedi 2 décembre 2017 par Véra Eisenmann

C’est à Monsieur Michel Passelac que je dois la possibilté de l’étude de ce squelette. C’est aussi à lui qu’est due l’Introduction de ce chapitre (partie de sa Notice sur les Tombes de Las Naoussos)

INTRODUCTION
Au lieu-dit Las Naoussos (Aude) la prospection d’un terrassement pour tracer la voirie d’un lotissement en projet a mis au jour un cimetière à incinérations gallo-romain. Les tombes, en fosse, on été très sévèrement bouleversées par les travaux. Dans quelques cas seulement, on a pu relever leur forme et localiser l’ossuaire et le mobilier. Au total sept fosses ont été relevées sur 500 m2, et une huitième entièrement détruite n’a pas été localisée. La distribution des sépultures laisse penser que le cimetière est plus étendu et pourrait compter une vingtaine de tombes.

La fosse 4 était la plus profonde, aussi son comblement a été seulement effleuré. A l’ouverture, elle était rectangulaire, aux angles arrondis, et mesurait 1,90 x 0,90 m. A la base, elle présentait une forme ovale, et sa profondeur conservée atteignait 0,45 m. Elle renfermait les restes en connexion d’un équidé, en position contractée dans ce creusement fait à l’économie. La partie supérieure de la tête de l’animal a été enlevée par les engins de terrassement. La tête était repliée à angle droit par rapport au rachis cervical, les pattes avant repliées sous le torse, le dos courbé et les pattes arrière étirées sous l’abdomen et les pattes avant. Sur la panse avaient été placés un gros bloc et plusieurs moellons de grès surmontés d’un gros fragment de fond de dolium, probablement pour la tasser dans la fosse (fig. 1). L’inhumation de l’animal a été rebouchée en un comblement unique, qui contenait des restes appartenant à une ou plusieurs incinérations : fragments de céramique présigillée de Bram, de sigillée gallo-romaine, de céramiques à parois fines, dont plusieurs du type « coquille d’œuf » de céramiques communes, un fragment de lampe à huile, cinq clous de charpente et dix clous de chaussure, des fragments d’os incinérés. La chronologie des incinérations s’échelonne entre le milieu ou la fin de la période augustéenne (présigillées tardives) et la période flavienne (tesson de Drag. 35 de la Graufesenque).

Références : Passelac (M.) 1984, SRA de Languedoc-Roussillon, fiche de site. Passelac (M.) Eburomagus (Bram Aude) dans Les agglomérations gallo-romaines en Languedoc-Roussillon, Lattes, 2002 (MAM, 12) p. 195.
M. Passelac notice dans Ournac (P.), Passelac (M.), Rancoule (G.), Carte Archéologique de la Gaule, l’Aude, 11/2, Paris, 2009, p. 194 et fig. 97 et 98.

ETUDE DE L’EQUIDE
Le squelette est presque complet mais le crâne est très abimé.
Les jugales supérieures sont assez usées. Les protocones sont courts, les sillons post-protoconiques sont peu profonds. L’ensemble évoque la denture d’une Mule.
L’appartenance du squelette à une Mule est rendue encore plus probable par les proportions des os des membres et des segments de membres.


Portfolio

titre documents joints

2 décembre 2017
info document : Excel
13.8 ko

2 décembre 2017
info document : Excel
13.2 ko

2 décembre 2017
info document : Excel
13.7 ko

2 décembre 2017
info document : Excel
16.1 ko

2 décembre 2017
info document : Excel
14.7 ko

2 décembre 2017
info document : Excel
10.8 ko

2 décembre 2017
info document : Excel
10.7 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 10 / 177855

Suivre la vie du site fr  Follow site activity Equidae monodactyles  Follow site activity Equus actuels et récemment éteints   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License